Ca y est, vous êtes prêt(e) !

Vous avez défini votre concept, tout en étant conscient que le concept, seul, n’a aucune valeur. Vous vous attaquez à un réel “pain point” et avez votre business plan, une première idée de business model et une stratégie d’acquisition.
Vous avez commencé à tester votre idée auprès de potentiels futurs clients, et obtenu des premiers retours positifs.
Idéalement, vous avez même réussi à convaincre vos premiers associés de prendre part à ce qui s’annonce être une aventure ambitieuse et passionnante !

L’heure est désormais au “Proof Of Concept”: 
Développer la première version de votre application web ou mobile, qui comporte uniquement les fonctionnalités essentielles, pour aller tester réellement votre produit. Le fameux Minimum Viable Product, MVP pour les intimes.

Vous souhaitez donc développer votre MVP et vous confronter rapidement aux retours du marché, tester votre concept, le faire évoluer et éventuellement lever des fonds pour croître.
Et c’est là qu’il va falloir travailler avec un développeur.


Là, ça commence à se corser !

A cette étape cruciale de ce que vous espérez faire devenir une startup à succès, vous aurez principalement trois solutions pour développer votre MVP.

1. Le mode “Sherlock Holmes” | %%% = MVP

La solution la plus classique est de chercher un développeur… compétent et idéalement expérimenté, qui accepte de vous rejoindre et investir de son temps libre. Et ce, généralement en échange d’une promesse de “Challenges techniques” et d’une part de capital. Ce gâteau potentiellement savoureux dans quelques années, mais qui au départ ne vaut rien ou presque.

Le tout dans un contexte de pénurie où:

  • 60 000 emplois de développeurs étaient vacants en 2017, 80 000 d’ici 2020 selon le Conseil d’orientation pour l’emploi.
  • Un développeur reçoit en moyenne 4 propositions professionnelles par jour.
  • Le prix moyen d’un développeur avec 3–5 ans d’expériences tourne autour de 45–55k€ brut annuel en CDI et 400 à 600€ HT par jour en freelance.
  • 90% des startups échouent (Source : Insee / APCE / CBinsights – 1001startups)
Holmes cherche dev / CTO ambitieux, compétent, expérimenté pour future licorne

Vous partez donc à la recherche d’un co-fondateur CTO, qui croit suffisamment en votre projet et surtout en vous pour vous suivre dans l’aventure. Pour cela de nombreux moyens existent:
LinkedIn, Shapr, Twitter, évènements de networking, Adopte un CTO, cofondateur.fr, CoFoun, Affeeniteam, Tinder, minitel etc..
Les plateformes ne manquent pas pour chercher cette perle rare manquante.

Actuellement la plupart des équipes fondatrices se forme via son réseau. Des rencontres déterminantes peuvent se faire en saisissant chaque occasion de l’étendre et de communiquer sur son projet.

Ce fut le cas de Jean-Baptiste Rudelle, fondateur de Criteo.
En 2005, dans un incubateur parisien, il pitche son idée initiale face à des business angels peu réceptifs. Dans l’attente du délibéré, il discute brièvement de son projet avec un occupant de l’incubateur qui l’oriente vers les “deux types qui sont là-bas” et qui travaillent sur la même idée. Jean-Baptiste rencontre ainsi Romain Niccoli et Franck Le Ouay, ses brillants co-fondateurs derrière les fameux algorithmes de recommandation de Criteo.
Après plusieurs pivots et levées de fonds, Criteo, dont la force première réside dans son équipe fondatrice, entre en bourse au Nasdaq en 2013 et sera valorisée plus d’1 milliard d’euros en 2017.
L’histoire aurait certainement était tout autre sans cette rencontre opportune.

Mais cette recherche peut parfois s’avérer longue et sinueuse. Bon nombre de fondateurs se sont retrouvés à l’arrêt ou fortement ralentis après s’être associé à un développeur peu motivé ou disponible.

2. “I’m rich b*tch” | €€€ = MVP

Vous avez les fonds qui permettront de financer le développement de votre app ?

Les possibilités sont multiples. Agences créatives, web, 360, digital, studios de développements, développeurs freelances etc.

En cas de prestation, opter pour des freelances est à mon sens la solution la plus adaptée à une création d’application web ou mobile pour startup. 
Votre application va être amenée à beaucoup évoluer, parfois même en cours de développement. Vous aurez besoin d’un prestataire très flexible, réactif et idéalement à 100% dédié à votre projet. Cela n’est pas nécessairement le cas des agences.

Prenez le temps de rencontrer et discuter avec votre futur développeur freelance. Il doit parfaitement comprendre le fonctionnement métier de votre projet. Même avec un cahier des charges bien détaillé, un bon développeur doit pouvoir soulever des cas d’utilisations spécifiques pour anticiper un maximum les imprévus et de “cas tordus”.

Le développement d’apps pour startup est très spécifique:

  • L’app et son environnement doivent pouvoir supporter la scalabilité.
  • La conception technique doit être flexible pour anticiper les évolutions.
  • Le temps est compté, l’exécution doit être rapide.

Bref, votre application doit être stable et évolutive !

Pour éviter de vous retrouver complètement bloqué si votre précieux développeur venait à être percuté par un bus, exigez d’avoir accès au code source de l’application en permanence. 
La quasi totalité des développeurs utilisent GIT, un système de versionning qui va vous permettre cet accès.

Keskeussé Versionwhat ?!

Le développeur écrit et teste son code source sur son PC. Il sauvegarde ensuite régulièrement ce code source en ligne à l’aide de GIT, sur ce qu’on appelle un dépôt.
GIT archive et gère toute l’évolution du code source dans ce dépôt. Il est ainsi possible de savoir tout ce qui a été fait sur le projet, par qui et à quelle date.
Des outils comme Gitlab permettent de visualiser toute l’activité d’un dépôt GIT de façon très simple. 
Avoir accès au code source en permanence vous permettra de rebondir plus facilement dans le cas où vous devez faire reprendre le développement par quelqu’un d’autre.

Il y a en France deux principales plateformes de freelance où trouver des développeurs: Malt (ex Hopwork) et crème de la crème, la communauté de freelances sélectionnés à l’inscription .

3. “Mac Gyver” will deliver !

“I’ll do it by myself !”

On se retrousse les manches et on fait avec les moyens du bord !
De plus en plus de créateurs de startup au profil “non technique” se lancent dans l’apprentissage de la programmation. 
Là encore les moyens sont multiples et pourraient faire l’objet d’un article à part entière.
Pour en citer quelques uns:

  • Le magnifique Openclassroom, anciennement “site du zero” sur lequel je me suis en grande partie initié au développement web.
  • Les coding bootcamp comme Le Wagon dont j’ai entendu beaucoup de bien.
  • Les plus de 446 heures de tutoriels vidéos gratuites de Grafikart.

Ne vous faites cependant pas d’illusions. On ne devient pas développeur aguerri qu’avec une formation de quelques mois.

Vous apprenez donc à coder et développez vous même votre v1, dans l’espoir que votre site / application soit assez fiable pour tenir le temps que vous trouviez un associé ou les fonds nécessaires à l’embauche d’un développeur.

Bien que risquée, cette solution a l’avantage de vous amener à comprendre le fonctionnement d’une (web) app et donc les développeurs avec qui vous travaillerez.

Certaines startups à succès sont passées par ce mode Mac Gyver ! Attractive World en fait partie. 
Lorsque Ludovic Huraux, son fondateur, se lance, il décide de “bricoler” lui même la première version du site web. Catastrophe au lancement, le site ne tient pas la charge des 1000 premiers inscrits et reste inaccessible pendant deux semaines. Ce n’est qu’après de longs moments de doutes et des tentatives ratées de développement en offshore que Ludovic finit par trouver le CTO qui assurera la stabilité de la plateforme.


4. J’avais dit 3

WAYUP Studio | CTO for equity

“Principalement trois solutions”… mais un autre moyen de développer son MVP existe et commence lentement à se faire connaître.

Les “Tech Angels” / “CTO / IT / MVP for equity” / startups studios. Plusieurs dénominations avec un principe commun: 
Investir dans des startups en développant leurs MVP.

J’ai crée WAYUP Studio il y a deux ans sur ce principe. 
Avec un associé photographe et un partenaire UX Designer nous fonctionnions au départ comme une agence de communication classique. Notre offre allait du développement de site web (WordPress ou sur mesure) à la réalisation de vidéos et photographies promotionnelles et évènementielles pour entreprises.
Bien que très enrichissante, cette diversification ne me permettait pas d’être focalisé sur ce qui m’intéresse et me stimule le plus: le développement web et mobile pour startup et l’accompagnement qu’il implique.

WAYUP Studio a depuis un an pour unique ambition d’accompagner des créateurs de startups dans le développement de leurs app web et mobiles à un tarif réduit en échange de parts (minoritaires) de capital.

Concrètement, comment fonctionne-t-on ?
Vous en êtes à l’étape de création de votre MVP. Vous nous soumettez votre projet via notre site wayup.studio. Après sélection, on se rencontre pour échanger. On définit ensemble le MVP attendu, les modalités d’entrée au capital et le planning de développement. On développe votre MVP et vous accompagne techniquement jusqu’à la passation à un CTO interne.

En nous impliquant sur ce modèle, nos startups deviennent de véritables associées / partenaires et nous avons littéralement intérêt à ce qu’elles réussissent ! 
De plus, cela nous permet de factoriser les développements communs. On adapte et réutilise les fonctionnalités communes de nos apps: Interface dashboard, gestion utilisateur et espace d’administration. Cela représente une économie de 30% de temps de développement en moyenne.

Nous avons par exemple accompagné le fondateur de MyCO Gestion dans le développement de son MVP et poursuivons jusqu’à la levée de fonds qui permettra le recrutement d’un CTO en interne. 
Cette startup s’attaque aux nombreux problèmes de gestion de copropriétés par des syndics pro en proposant une application web de gestion de copropriétés pour syndic bénévole.

Vous souhaitez commencer par tester votre idée de startup avec une solution simple, pertinente et peu coûteuse ?

Nous proposons également une offre dédiée à ça, MVP 48.
En 48h nous mettons en place tout le nécessaire pour tester votre idée, la valider et recueillir vos premiers clients potentiels et feedback:

  • Une landing page conçue à l’image de votre projet
  • Un nom de domaine valable 1 an
  • La mise en ligne et hébergement sur nos serveurs
  • Un module de live chat / chatbot
  • Un module “Call me back” permettant à vos visiteurs d’être rappelés
  • Un module de newsletter / mail list
  • Un dashboard clair résumant vos statistiques clés
  • Notre module interne qui permet de définir clairement l’intérêt de chaque visiteur en croisant les données de chaque visiteur (navigation, actions, zones consultés etc)

Plus d’infos sur mvp48.io !


Quelque soit la solution que vous choisissez, je vous souhaite beaucoup de courage et de réussite dans votre aventure entrepreneuriale ! 
N’hésitez pas à me faire part en commentaire de vos expériences sur le sujet !

Holmes cherche Biz Dev / ambitieux, compétent, expérimenté pour WAYUP Studio 🙂


Show CommentsClose Comments

Leave a comment